+41 24 447 00 91 Bonjour@lesbottes.ch

Les Chefs Toshio Tanahashi et Judith Baumann en visite chez les Bottés

De passage en Suisse pour un repas d’exception à l’occasion de l’inauguration du centre Ming Shan à Bullet, le Chef shojin Toshio Tanahashi est venu “murmurer à l’oreille de nos légumes”, le 13 novembre dernier.  Accompagné de la Cheffe suisse Judith Baumann , les deux maîtres cuisiniers – en quête d’inspiration et de produits frais – sont venus faire leur marché sur notre micro-ferme de Rance avant de repartir préparer un repas végétarien issu de la tradition bouddhiste.
Un moment authentique fort durant lequel les chefs ont partagé leur vision d’une cuisine zen, en parfaite symbiose avec le rythme de la nature.
Un plaisir pour les sens et pour l’esprit !

 

La cuisine ressemble de plus en plus à un no man’s land.
Judith Baumann

Inspirée par la diététique chinoise, la cuisine proposée par Judith Baumann et son équipe de Ming Shan est entièrement végétarienne et complètement locavore et répond aux notions de santé et de bien-être. “Ce qui te nourrit peut aussi te détruire”, un principe omniprésent qui sous-tend les traditions culinaires asiatiques et dans lequel l’aliment a un rôle médicinal, quasiment magique. 

Une cuisine végétale qui prône le respect absolu des saisons et des rythmes de la nature, la valorisation de chaque ingrédient : une vision commune qui rapproche la cheffe suisse du chef shojin Toshio Tanahashi. En visite en Suisse à l’occasion d’une série de repas d’exception, le maître-cuisinier Toshi Tanahashi – joliment surnommé “The Veg Whisperer” ou l’homme qui murmure à l’oreille des végétaux – était l’invité d’honneur du centre Ming Shan ou il a fait découvrir la cuisine shojin, apparue au Japon au VIe siècle. Une cuisine contemporaine zen créative et surprenante qui met les sens et l’esprit en éveil. Un régal !

La gastronomie telle qu’on la connaît
se meurt.
Toshio Tanahashi

Face à l’émergence d’enjeux climatiques et démographiques vitaux, au gaspillage des ressources et à l’explosion des maladies dites de civilisation, l’alimentation joue plus que jamais un rôle crucial. La cuisine shojin fait partie des solutions, Toshio Tanahashi en est persuadé.

Ci-dessous, le “Gomadofu”, un plat emblématique de la cuisine shojin préparé par le Chef Toshio avec les légumes fraîchement cueillis chez Les Bottés. Composé de tofu de sésame, de sauce chanterelles, de courgettes et de quelques fleurs de saison, ce met délicat repose sur une préparation lente, exigeante et délicate se rapprochant d’un exercice méditatif.
Une cuisine zen qui soigne le corps tout en mettant les sens en éveil.

De gauche à droite : le Chef Toshio Tanahashi, Marylène Agassis et Thibaut Damery.

La cuisine selon Toshio Tanahashi

Pin It on Pinterest

overflow:hidden;